Latests news

Algeria Boat Show à La Madrague

Le Salon International des équipements pour le nautisme et la plaisance a ouvert ses portes au public le mardi 10 mai au port d’El Djamila (La Madrague) à Ain Benian. Près d’une trentaine d’exposants prennent  part à cette manifestation. Il y a des organismes officiels à l’exemple des Gardes Cotes ou  de l’Agence de radionavigation maritime, des clubs sportifs, des assureurs... Il y a surtout des constructeurs et des distributeurs de différents types d’embarcations : Acroplast Algérie, Chantier Naval « 3S », Houbzi,  Espadon, Oran Marine. Parmi les exposants, on citera également Altruck qui distribue les moteurs Volvo Penta dans notre pays.

 

L'Algeria Boat Show en Ain Benian est un salon international des équipements et des services pour le canotage et la voile et des services. Il veut aider à promouvoir des développements dans ces secteurs. En outre, le salon serait arbitrer les contacts entre les entreprises algériennes ainsi que pour les sociétés étrangères afin de permettre aux entreprises durables. Enfin, le Algeria Boat Show veut aussi contribuer à améliorer la perception de ce secteur de la population.

La Algeria Boat Show a lieu annuel, et donc pour la 6e fois probablement en mai 2017 à Aïn Benian.

Contacter le salón

Contacter le salon
Montrer l'adresse émail
www.algeriaboatshow.com

Heure locale:
09:26 heures (UTC +1)

 

 

Organisateur
Expoed & IC2 Creation
18 Lotissement El Nadjah II, Dely ibrahim
Alger, Algérie
Tel: +213 (0)21 366153
Fax: +213 (0)21 366157
Montrer l'adresse émail
www.algeriaboatshow.com

 

Produits: aéroglisseurs, ancres, bateaux à moteur, canoës, catamarans, chars, dériveurs, grues, hélices, kayaks, moteurs, pédalos, planches à voile, radars, remorques de bateaux, signaux maritimes, treuils, voiliers, …

Secteurs: bateau, sports aquatiques, …

Foires des secteurs: Foires de bateauFoires de sports aquatiques, …

Responsabilité: Toutes les données sans garantie et sous réserve d'erreurs et de modifications ! Changements du calendrier et du lieu d'une foire sont réservés à l’organisateur du salon respectif. Ceci n’est pas le site officiel du salon.

 

Source: http://www.motors-dz.com/

Alger part à la reconquête de la mer

La capitale algérienne se lance à la reconquête de la Méditerranée avec un grand projet urbain envisagé à l’horizon 2030. Après avoir longtemps tourné le dos à la mer, la ville chérit à nouveau son front de mer.

baitrargelia_2

Alger, née sur un ensemble d’îlots dominé par une colline, est pourtant coupé de la mer depuis de longues années. Les industries, les voies ferrées, les routes, les fortifications érigées pendant la guerre civile des années 1990 et le port commercial, le plus important du pays, coupe les algérois de leur front de mer. D’où l’imposant projet de valorisation de la côte envisagé pour 2030. L’objectif est de transformer la baie depuis l’Amirauté, au centre-ville, jusqu’à Tamentfoust, la cité aux racines phéniciennes et romaines qui ferme la baie d’Alger à l’est. "L'aménagement de la baie, cœur vivant de la nouvelle image d'Alger, contribue à lever un paradoxe, celui de voir la mer et de ne pas y accéder directement ni en profiter", fait remarquer l'architecte-urbaniste Akli Amrouche. Désormais, Alger rêve de devenir un pôle touristique en mesure de rivaliser avec les grandes métropoles méditerranéennes comme Marseille, Barcelone ou Lisbonne. Et de compléter la côte Turquoise, à l’ouest de la capitale, qui permet aux Algériens de se baigner de fin mai à octobre sur un bord de mer aménagé. L’eau de mer est à 18/20°C fin mai et toujours à 22°C en octobre. Elle atteint 24°C en moyenne mensuelle au cœur de l’été.
La dépollution d'abord
Le projet urbain prévoit des promenades en font de mer, la restitution du port de pêche et un réaménagement du port de pêche. Plusieurs quartiers proches du centre doivent être reliés à la Grande Bleue par des ouvrages ultra-modernes. Mais pour « redonner des espaces de loisirs aux Algérois », selon le souhait de l’architecte Akli Amrouche, il faut d’abord retrouver une bonne qualité d’eau de baignade. Un projet de dépollution de l’Oued El Harrach, à horizon 2016, a été présenté. L’opération d’un coût de près de 400 millions d’euros doit permettre de débarrasser ce cours d’eau de 67 kilomètres, qui se déverse dans la baie d’Alger, des eaux usées et déchets industriels. Un parcours de 5 kilomètres à l’embouchure de l’oued doit même être aménagé pour les sports nautiques. L'Oued El Harrach devrait alors devenir "le nouveau centre de gravité de la baie d'Alger", autour duquel seront implantés plusieurs projets structurants, dont la Grande Mosquée d'Alger - en construction pour un coût d'un milliard d'euros -, le futur musée de l'Afrique, et un centre d'affaires, commercial et de loisirs, les pieds dans l'eau. Déjà, au début du printemps, la grande promenade des Sablettes a été ouverte au public. C'est ici qu'Albert Camus venait, adolescent, "se taper un bain".

 

Source: http://nautisme.meteoconsult.fr/

Algérie: création d'une carte des sites archéologiques maritimes

Le Musée public national maritime d'Algérie va réaliser une carte des sites archéologiques sous-marins du littoral, afin de protéger ce patrimoine des risques de spoliation et de dégradation. 

 

La ville de Skikda en Algérie possède "un des plus anciens ports d'Afrique du Nord" : de nombreuses épaves et autres objets sont probablement en attente d'être découverts le long du littoral algérien. Le Musée public national maritime possède déjà une grande collections d'objets archéologiques, tels que les canons repêchés de la côte de Cherchell en 2008 ou encore diverses épaves de navires.

Youcef Bensaïdani, représentant du département de l'archéologie sous-marine et de la recherche de ce musée, a déclaré vouloir réaliser une carte des sites archéologiques maritimes "en vue de le protéger contre les risques de spoliation et de dégradation".

Actuellement, la semaine du patrimoine culturel maritime en Algérie permet de découvrir toute la richesse du patrimoine sous-marin national, donc de nombreux objets et navires datant de l'époque Ottomane.

 

Spurce: Nautisme.com