(English)

baitrargelia_2

Les activités de plaisance et de transport urbain maritime seront ouvertes à l’investissement privé, a annoncé, ce dimanche 26 juin, Mohamed Ibn Boushaki, directeur général de la marine marchande et des ports auprès du ministère des Transports. « On compte permettre aux sociétés privées nationales d’investir dans ce créneau », a indiqué M. Ibn Boushaki sur la radio nationale.

Ibn Boushaki a reconnu que l’Algérie connait un retard important en la matière. « Cela va promouvoir des activités où il y a beaucoup de mains d’œuvre. Je cite les bateaux restaurants, fixes ou itinérants, le transport maritime, la balade en mer et le ski nautique », a-t-il ajouté.

S’agissant des mesures de sécurité, M. Ibn Boushaki a fait savoir qu’un cahier des charges « sévère » et « inspiré » des autres expériences a été élaboré. « On a mis l’accent sur l’aspect sécurité de la navigation. Le standard a été relevé. C’est pour cela qu’on a conditionné des acquisitions pour permettre aux investisseurs d’acquérir un matériel fiable et confortable ». a-t-il expliqué.

Pour la mise en œuvre de ce projet, M. Ibn Boushaki a assuré que l’application du texte permettant l’acquisition du matériel nécessaire sera « médiatisée » et « vulgarisée » rapidement, annonçant l’existence déjà de deux demandes d’acquisition de bateaux restaurants au niveau de la wilaya d’Alger.

Par ailleurs, M. Ibn Boushaki a avoué que l’Algérie ne dispose pas des infrastructures et des marinas pour mener à bien ce projet, proposant que les ports de pêche s’y substituent. « On n’a pas de ports de plaisance qui peuvent abriter. Je pense qu’il est temps de lancer des nouvelles réalisations en termes de marinas et de ports de plaisance qui peuvent accueillir des navires de plaisance, des bateaux restaurants et d’autres engins nautiques », a-t-il reconnu.

https://youtu.be/V0WQg41Gcno

 

Source: http://www.tsa-algerie.com/